Santé, sécurité au travail

Présentation

La Santé et la sécurité au travail représentent un levier essentiel dans l'amélioration des conditions de travail. Le législateur a d'ailleurs récemment formulé une obligation de résultat aux employeurs (secteurs publics et privés) dans l'atteinte de cet objectif, en engageant sa responsabilité. Pour autant, la sécurité et la santé au travail restent l'affaire de tous, et la prévention efficace des risques professionnels dans les services passe par une meilleure compréhension des enjeux (réduction des accidents et maladies professionnelles, de l'absentéisme, augmentation du bien-être au travail...).

La formation étant un des principaux leviers de la prévention des risques professionnels, l'ambition de cette nouvelle filière «Sécurité et santé au travail » est de faire connaître à tout agent ce volet important de la qualité de vie au travail, en partant des notions élémentaires pour une professionnalisation en fonction des besoins :

· aux différentes typologies des risques répondent les grands principes de la prévention, rappelés par le Code du travail ;

· il est également essentiel d'identifier le rôle des différents acteurs nécessairement associés à cette démarche (assistants de prévention, responsables RH, responsables immobilier, représentants des personnels, correspondants handicap, agents, Comités d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail) et de connaître les réseaux de professionnels internes auxquels recourir (médecins de prévention et personnels infirmiers, inspecteurs santé, sécurité au travail, ergonomes...) prévus par le décret 82-453 du.28 mai 1982 modifié et refondu par le décret du 28 juin 2011, dans le cadre de la loi de rénovation du dialogue social de juillet 2010 ;

· il importe enfin de connaître et s'approprier la palette des outils de prévention prévus par le législateur ou mis au point en interne, notamment au sein des Comités d'hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (document unique d'évaluation des risques professionnels...).

La sécurité et la santé (physique et mentale) des travailleurs constituent un élément fort du dialogue social car elles sont les gages du bien-être des agents dans l'exercice de leur activité professionnelle, et d'un fonctionnement plus harmonieux et performant des collectifs de travail.